Invitée à titre de Région Coup de cœur pour le volet Gastronomie, la Côte-Nord s’est démarquée fortement lors du festival Montréal en lumière qui s’est déroulé du 22 février au 4 mars 2018.

« Selon ce que l’on nous a dit,  jamais une région associée à l’événement n’a eu autant de visibilité. Le très grand intérêt suscité par la Côte-Nord récompense nos efforts déployés pour en mettre plein la vue aux festivaliers », relate Mario Leblanc, directeur général de Tourisme Côte-Nord.

Menus boréaux et Nuit Blanche

Trois chefs nord-côtiers ont concocté leurs menus dans trois restaurants de Montréal : Glenn Forbes, de la Cache d’Amélie à Baie-Comeau, à l’Ikanos; Jean-Sébastien Sicard, du Bistro Chez Mathilde à Tadoussac, au Chasse-Galerie; Martin Brisson, de La Galouïne Auberge & Restaurant à Tadoussac, au Blumenthal.

La délégation nord-côtière a profité de sa présence à Montréal pour réunir, au Blumenthal le             2 mars, 25 personnalités de médias, des blogueurs et des influenceurs, intéressés par le tourisme sous toutes ses formes. Lors de cet événement, elle leur a présenté les splendeurs et les centres d’intérêt de la Côte-Nord.

Pendant la Nuit Blanche du 3 mars, des milliers de personnes ont visité l’igloo de la Côte-Nord, monté pour l’occasion. Elles ont été accueillies par une dégustation de thé aux herbes de la Côte-Nord, avec la musique du groupe de Keven Landry de Havre-Saint-Pierre. Cette soirée se faisait en association avec le Festival des Hivernants de Sept-Îles qui se déroulait au même moment.

Trois maires faisaient partie de la délégation : Yves Montigny (Baie-Comeau), Réjean Porlier (Sept-Îles) et Charles Breton (Tadoussac) ont rencontré Valérie Plante, la mairesse de Montréal. Ils étaient accompagnés de Josée Girard, présidente de Tourisme Côte-Nord Manicouagan, de Magella Landry, vice-président de Tourisme Côte-Nord Duplessis, et de Mario Leblanc.

« Montréal en lumière a été une expérience hors du commun, qui va avoir des retombées très positives pour l’ensemble de la Côte-Nord, poursuit Mario Leblanc. Nous sentons de plus en plus un engouement pour notre région auprès des Montréalais. »