fbpx
Le blogue de Tourisme Côte-Nord | Vacances Essipit, selon un mode de vie sain, simple et relaxant
Découvrez de nouvelles activités sur le blogue touristique de Tourisme Côte-Nord
Blogue touristique de Tourisme Côte-Nord
8014
post-template-default,single,single-post,postid-8014,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-17.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive

Vacances Essipit, selon un mode de vie sain, simple et relaxant

Ce projet de la communauté innue est né dans les années 1980. Il s’est doté au fil des ans d’une offre diversifiée de produits touristiques en hébergements et activités, sur un territoire s’étirant du fleuve Saint-Laurent aux montagnes de l’arrière-pays.  

Vacances Essipit propose plusieurs types d’hébergements. Les clients des 32 magnifiques condos-hôtels Natakam « apprécient le calme, le cocooning, pour peindre, écrire, raconte Jeannine Villeneuve, directrice des communications et des relations publiques pour le Conseil des Innus de la Première Nation Essipit. Ils s’assoient sur les chaises au bord du fleuve. Quelques fois ils s’installent là pour la journée. Il y a toujours quelque chose qui se passe, baleines, oiseaux marins, navires ».

La quinzaine de chalets sont répartis sur quatre sites, sur le bord de mer ou en pleine nature. « Souvent les familles louent plusieurs chalets de l’Anse-à-Jos pour la fin de semaine et rapprochent les tables à pique-nique. » Quant aux chalets Shipek, chacun d’entre eux constitue une unité familiale privilégiée.

Pour les adeptes du camping, ils ont le choix des emplacements à Essipit, Tadoussac et sur le site de Mer et monde écotours aux Bergeronnes, qui dispose en bord de mer de plateformes de bois et de terrains de sable.

Chasse, pêche, kayak et observation des baleines

Cinq pourvoiries sont réparties sur le territoire de 385 km2 à droits exclusifs pour les clients. On pêche en lacs, en rivières, « la truite mouchetée indigène est abondante ».

Pour partir en croisière d’observation des baleines, on embarque pour deux heures sur un zodiac. « Au ras de l’eau, on se retrouve dans le milieu de vie des baleines ». En partant des Bergeronnes, l’accès à la fosse sous-marine, qui est le garde-manger des baleines, est privilégié, car « on peut aller vers l’est ou vers l’ouest. C’est une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie! En complicité avec le capitaine, le contact est très simple et humain. Nos clients sont de plus en plus informés et on partage nos connaissances avec eux. »

C’est à Mer et monde que les sportifs partent sur le plan d’eau immense, en kayak ou en planche à pagaie, avec autant de chance de croiser une baleine. « La puissance de la présence de l’animal est aussi forte qu’en zodiac ».

La clientèle fidèle revient d’année en année. « Les gens nous connaissent et parlent de nous à leur famille, à leurs collègues. La qualité des produits en hébergement est là. Notre personnel est attentionné et dévoué. On se démarque par notre très bon service à la clientèle ». Vacances Essipit gère sa propre centrale de réservation, « il y a toujours quelqu’un qui répond et écoute les besoins pour rendre service aux clients, mais proposer aussi les activités de nos partenaires. On veut accueillir les gens chez nous et qu’ils vivent une expérience, une vacance complète, et découvrent la Côte-Nord, partent visiter Manic-5 et d’autres attraits. »

Pour Jeannine Villeneuve, qui a adopté la région depuis trente ans, sa plus belle découverte a été et reste « les plages magnifiques, avec l’air salin, les coquillages, les bois usés par l’eau, l’odeur, les petites roches.  À Portneuf-sur-Mer, on dirait qu’on est seuls au monde, même quand il y a des gens. »

Christine Gilliet (Mots et marées)

Cliquez ici pour écouter l’épisode du balado Bonjour Côte-Nord sur le plein air avec Jeannine Villeneuve de Vacances Essipit :

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.