fbpx
Le blogue de Tourisme Côte-Nord | Découvrir l’archipel des Sept Îles : l’Île Grande Basque
Découvrez de nouvelles activités sur le blogue touristique de Tourisme Côte-Nord
Blogue touristique de Tourisme Côte-Nord
8142
post-template-default,single,single-post,postid-8142,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-17.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive

Découvrir l’archipel des Sept Îles : l’Île Grande Basque

Plusieurs fois dans ma vie, je suis allée à Sept-Îles. Que ce soit pour le Tournoi Orange (si tu ne sais pas ce que s’est, va vite t’informer!), pour le travail ou pour profiter des bons restos (coup de coeur pour Chez Sophie et la microbrasserie), mais je n’avais jamais réellement pris le temps de comprendre et constater ce qui se passait juste en face, dans le St-Laurent. Cet été, je découvre toutes les îles de l’Est du Québec. Mon projet, c’est ça aussi : redécouvrir des territoires qui sont parfois si proches, mais souvent si peu exploités, si peu visités. Et pourtant, se retrouver sur une île, il n’y a rien de plus pittoresque.

Donc aujourd’hui je souhaite te faciliter la tâche pour tes prochaines vacances estivales sur la Côte-Nord. Que ce soit cette année ou dans 10 ans, prends des notes et amuse toi à rêver !

J’ai eu la chance de séjourner sur l’Île Grande Basque via Tourisme Sept-Îles. Mais l’Archipel de Sept-Îles compte, tu auras deviné, sept îles différentes. La compagnie Croisières Sept-Îles offre des transports dans l’Archipel à faible coût, donc clairement, c’est ma première recommandation. Ils offrent différents services : déplacement, observation dans l’Archipel, pêche, etc. Jade, une des propriétaires, nous a fait faire le tour et on a pu observer, malgré les gros vents,  plusieurs îles ainsi que leur faune/flore.

Dès notre arrivée sur l’Île Grande Basque, j’étais sous le charme. Nous avons installer notre tente tout proche du quai, vu que mon copain n’est clairement pas équipé pour du camping léger. Point positif : nous n’avons pas eu à déplacer notre équipement sur une longue distance. En plus, il n’y avait pas encore beaucoup de téméraires qui souhaitaient dormir en juin dans des températures si fraîches, donc nous avions pratiquement la plage pour nous seuls. Quand tu es sur une île, pas besoin de marcher loin pour avoir un spot incroyable. En effet, même si nous n’avons pas marché très loin, le terrain était magnifique, tout proche d’une plage au sable fin. Sache toutefois qu’il y a des possibilités de camper encore plus loin et donc, d’avoir un peu le feeling d’être Robinson Crusoé hehe!

Bien que l’eau est souvent fraîche sur la Côte-Nord, je te conseille d’apporter ton maillot de bain. Après un bain de soleil sur la plage ou une belle randonnée, l’envie de te rafraîchir peut vite surgir. Lors de notre arrivée, nous avons profité de la vue et de la plage à proximité pour s’installer et ensuite, relaxer. Parce que c’est aussi ça les vacances: prendre le temps d’apprécier le moment présent en se reposant.

Après le souper, trêve de relaxation. Au coucher de soleil, je savais déjà de quel endroit je souhaitais admirer les couleurs. À l’extrémité Nord de l’Île, il y a un sommet avec une vue incroyable sur les îles Petite/Grosse Boule (Sentier de la Montée). C’est une randonnée assez courte et plutôt accessible à tous: il faut monter beaucoup, mais sur une courte distance.  Clairement, selon moi, le meilleur endroit pour admirer le crépuscule en toute quiétude. On avait réellement l’impression d’être seuls au monde.

Nous avons admirer les couleurs et la tombée de la nuit brièvement sur ce sommet, mais nous savions que nous pourrions aussi avoir une vue incroyable directement de notre emplacement. Pour quelqu’un (comme moi!) qui tripe sur les couleurs et les couchers de soleil, je te confirme que si tu marches vite, ça peut valoir la peine d’admirer le tout à différents endroits. C’est ça la Côte-Nord : entre nature et démesure. Et je te confirme que nous avons été servis ce soir là.

Le lendemain matin, la température était moins clémente, ce qui est venu restreindre un peu mes projets. Je souhaitais faire la boucle du tour de l’Île en passant par différents endroits suggérés par Isaac, le gardien de l’Île (quelle job de rêve!). Je te parle de lui, parce que pour vrai, c’est vraiment utile d’avoir une personne directement sur place en tout temps qui peut te conseiller, t’orienter, etc. Pour être sur de vivre la meilleure expérience selon la durée de ton séjour, je te conseille fortement de te faire ami avec le gardien d’île. Ses conseils sont toujours bons. Pour ma part, j’ai passé 24h sur cette île et pour moi, ce n’était pas assez. Clairement, j’y retournerai dans les prochaines années afin de m’aventurer davantage sur l’Île et peut-être, visiter d’autres endroits dans l’Archipel.

Rédaction et photos  : Ève-Danielle Latulippe

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.