fbpx
Le blogue de Tourisme Côte-Nord | À la découverte des baleines du Saint-Laurent
Découvrez de nouvelles activités sur le blogue touristique de Tourisme Côte-Nord
Blogue touristique de Tourisme Côte-Nord
8089
post-template-default,single,single-post,postid-8089,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-17.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive

À la découverte des baleines du Saint-Laurent

La Haute-Côte-Nord est reconnue mondialement pour être l’un des meilleurs endroits pour les croisières d’observation des baleines. Embarquez dans un bateau d’excursion pour partir à la découverte de ces géants des mers.

Une douzaine d’espèces de baleines fréquentent l’estuaire maritime du Saint-Laurent. Certaines sont plutôt abondantes, d’autres sont en péril et ne peuvent être observées qu’à une distance de 400 mètres. Parmi elles, les rorquals viennent se nourrir ici pendant la saison estivale, de mai à fin octobre. Le béluga est la seule espèce à vivre toute l’année dans le Saint-Laurent.

Tout près de la côte, à Tadoussac, l’endroit est unique pour son relief sous-marin qui favorise la concentration des proies des baleines, le krill et les petits poissons. Les mastodontes chassent tout l’été dans ce garde-manger. Ils doivent engranger des réserves avant d’entamer leur migration automnale.

Il n’y a pas de meilleur moment pour observer les baleines. Puisqu’elles sont toujours en mouvement, les observations varient au cours d’une journée, d’une semaine et d’une année à l’autre. Pluie, vent, marée haute ou marée basse, matin ou après-midi? Tous ces facteurs n’ont pas d’influence sur le comportement des baleines. Il est fréquent de croiser deux ou trois espèces de ces mammifères marins, et même parfois plus, en une seule sortie de deux ou trois heures.

Parcourez le site Web Baleines en direct et lisez les Nouvelles du large pour savoir où se trouvent les baleines. Ou bien, rendez-vous à l’accueil du Centre d’interprétation des mammifères marins (CIMM) et demandez à voir la carte des observations hebdomadaires.

Vous avez le choix d’embarquer sur le type de bateau qui vous convient : un zodiac de 12 ou 24 passagers pour une expédition au plus près de la surface et des embruns, une embarcation de type zodiac de 60 passagers, ou un bateau très confortable de 200 ou 600 passagers équipé de plusieurs ponts, ouverts ou fermés.

Un capitaine-naturaliste à bord des zodiacs ou un naturaliste sur les bateaux, tous qualifiés et passionnés, guident votre sortie et partagent avec vous leurs connaissances des mammifères marins et de leur milieu. Chaque excursion est une expérience imprévisible. Il faut garder à l’esprit que vous visitez le milieu naturel de ces animaux sauvages : leur habitat est vaste, ils se déplacent parfois rapidement et sur de grandes distances. Les capitaines mettent tout en œuvre pour vous offrir les meilleures observations.

Par Johannie Gaudreault pour le magazine touristique de la Côte-Nord, Entre Nature et Démesure

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.