Depuis quatre ans, l’Observatoire d’oiseaux de Tadoussac (OOT) organise le Festival des oiseaux migrateurs de la Côte-Nord, qui aura lieu du 21 au 23 septembre cette année. Le président d’honneur pour cette 4e édition est le comédien et imitateur québécois, Pierre Verville. On comptera parmi les nombreuses activités, entre Tadoussac et Forestville, des démonstrations de baguage d’oiseaux aux dunes de Tadoussac, des croisières d’observations des oiseaux marins, et des activités du vol des rapaces. L’une des activités qui fait le bonheur des ornithologues est le 24H des migrateurs, qui consiste à dénombrer le plus d’espèces d’oiseaux  en une journée. Les festivaliers pourront aussi enrichir leurs connaissances en assistant à deux conférences offertes par un ornithologue expérimenté et un scientifique émérite d’Environnement Canada. Ces conférences porteront sur la vie des rapaces nicheurs de l’Arctique canadien et le dévoilement des résultats de travaux de recherche récents sur les espèces boréales planant dans le ciel de Tadoussac.

Tadoussac, un spot exceptionnel d’observation d’oiseaux migrateurs

C’est au début des années 90 que Jacques Ibarzabal, chercheur en écologie et comportement de la faune, souligne l’importance des dunes de Tadoussac dans le domaine ornithologique et crée l’OOT. Cet endroit se situe dans le couloir privilégié des oiseaux migrateurs provenant du nord du Québec et du Labrador préférant ainsi longer la rive nord du St-Laurent, au lieu de traverser le golfe, afin de profiter des courants ascendants d’air chaud qui leurs permettent de faire des économies d’énergies. En 2011, 6 719 rapaces, ainsi que 105 148 passereaux et espèces apparentées ont été dénombrés[1]. Entendons dire par passereaux les oiseaux chanteurs boréaux du Québec tels que les bruants, corvidés, sylviidés, mésanges, etc.

 


[1] Québec Oiseaux, volume 24-numéro1, automne 2012, page 19.