Un ballet de lumières scintillantes apparaît devant vous dans le ciel étoilé, tels des rideaux suspendus aux constellations. Une vague verte, jaune ou rouge descendue des cieux impose silence et admiration. Voilà ce qui vous attend au nord du 52e parallèle, sur le territoire de Caniapiscau. Ces tempêtes solaires, appelées aurores boréales ou  polaires, sont principalement visibles de la mi-août à la mi-avril. Cette région, très loin de l’influence de toute pollution lumineuse, peut à juste titre se vanter d’être « la capitale des aurores ». À condition d’être bien vêtu, et d’être opportuniste, c’est un spectacle inoubliable que Dame nature vous offrira peut-être. Et si les aurores ne sont pas au rendez-vous, votre consolation prendra la forme de millions d’étoiles comme vous n’en aurez jamais vues!

© François Trahan
© François Trahan
© heiko Wittenborn